Accéder au contenu principal

Matos

Le matos que j'achèterais même si on ne me le donnait pas, voilà l'esprit dans lequel j'ai choisi les produits que je vais proposer ici.

En plus des courses dans le massif du Mont-Blanc, mes différents voyages de cet hiver m'ont confrontré à des conditions extrémement variées avec pour points communs froid constant et contact quotidien avec le terrain pendant 45 jours. Gros froid et vent au Québec, journées à rallonge et approches dans la neige profonde en Norvège, 14 jours en autonomie dans un tipi en Laponie et évidemment cascade de glace et alpinisme au menu de beaucoup de ces journées.

Pour commencer, voici l'un des produits qui m'a suggéré l'idée de cette rubrique tellement je l'ai kiffé dès la première fois.

Si vous avez des questions sur d'autres produits concernant mes marques partenaires, n'hésitez pas à m'envoyer un mail.

Doudoune Zéro_G / RAB.

- Veste légère et chaude en duvet, détails techniques issu du site Rab en lien ici .

- Le duvet, c'est le coeur du métier de la firme de Sheffield. Depuis 1981, Rab Carrington produit et développe des vêtements dédiés à l'alpinisme. Avant de fabriquer, le bonhomme a largement bourlingué sur les montagnes du monde pour se faire une idée précise de ce qu'il voulait obtenir. Largement influencé par le temps excécrable qui règne dans les montagnes d'écosse où il a fait ses armes, Rab Carrington propose désormais une gamme complète de vêtements d'alpinisme.
(c) Ulysse Lefebvre
- Que ce soit en alpinisme hivernal ou en cascade de glace, la doudoune fait partie des accessoires dont je ne me sépare jamais. Gage absolu de confort pendant l'attente au relais, soit elle est sur moi pendant que j'assure soit je l'enkite pour la transporter pendue au baudrier pendant la grimpe. Jusque là, j'utilisais la photon-x en primaloft mais finalement je n'ai jamais eu de réels bénéfices à user du Primaloft dont l'avantage est la chaleur malgré l'humidité du produit. L'humidité en glace est réelle mais on l'affronte dans les longueurs protégé par le gore tex, le relais est lui positionné, le plus souvent à l'abri. De plus la différence de poids est quasiment du simple au double !
Je n'avais pas spécialement l'intention de me procurer une Zéro G mais l'essayant par curiosité en magasin la légèreté d'abord et la sensation de chaleur m'ont convaincues de l'adopter !
(c) Ulysse Lefbvre
- Pourquoi je l'aime. 
        - Trés chaude même en condition hivernale, techniquement expliqué par l'emploi d'un duvet de très haute qualité avec un pouvoir gonflant de 1000, le fameux PF. Chez Rab, c'est la première fois qu'un aussi niveau de qualité est employé. De même, chez la plupart des fabriquants, le maximum est au environ de 900, exceptionnellement 1000 chez PHD. PHD est en fait le seul à sortir un réel concurrent avec la yukon au PF de 1000. Chez Valandré, c'est la modjo qui s'en approche le plus mais avec un PF de 800.
Un calcul rapide pour comparer la chaleur d'une veste, poids de duvet x PF. Soit Rab : 130k , Valandré : 124k, PHD pas trouvé le poids de duvet mais probablement trés proche de RAB.

        - Coupe ceintrée = maximum de visibilité sur mon baudrier et notamment au pontet pour vérifier l'encordement et le positionement de l'appareil d'assurage.

        - Légère (310 grammes), contre  365 g pour la PHD et 570 g chez Valandré.

        - Poignets élastiquées pour passer les gants et surtout qui permettent une bonne étanchéité entre veste et gant
- Avec toujours, des zips qui se manipulent facilement avec des gants, capuche très couvrante, facile à compacter, facile à enfiler quand on est pendu à un relais, livré avec sac de compression.
De prime abord, la matière semble fragile et c'est évident qu'il ne faudra pas la porter pour renfougner une fissure large mais bon, ce n'est pas ce que l'on fait avec ce genre de produit. Après un hiver d'usage intensif, la veste est en parfaite état, quelques petites déchirures rebouchées au seam grip suite à des accros avec les broches notamment. C'est probablement le sac de compression qui a le plus reçu ( coup de crampons durant la grimpe et accros contre le rocher). Malgré plusieurs expositions à une très forte humidité, la qualité du duvet ne s'est pas altérée.
Le test ultime, la résistance aux impacts de bière !

Prix constaté chez Snell : 499 euros, La Yucon de PHD sort à environ 473e avec les frais d'expédition, la Modjo de Valandré est proposée à partir de 395e.



Sac à dos LOWE ALPINE / Ascent Super Light 30L.

Mon sac fétiche ! Pas de fioriture, seulement l'essentiel. Avec un volume de 30L entouré de 580gr de matière, cette base s'est imposée sur mon dos que je sois en alpinisme estival ou en cascade de glace.
C'est évidement sur l'extérieur que la gomme du designer à œuvrée ! Pas de poche latérale, pas de strap pour fixer les skis... Ce sac est une bête de course dédiée à de l'alpinisme technique, pas un vulgaire compromis "touche à tous, bon à rien". Le seul détail que j'aurais aimé ne pas voir, pour le rendre encore plus exclusif, est le passage pour la pipette. Détail recherché des énervés incapable de prendre 3 minutes pour sortir la gourde !

Les petits détails appréciés
- Mise en place super facile des piolets ergots.
- Sangles situées sur les épaules pour fixer le brin de corde pendant le transport.
- Protection dorsale qui se sort pour permettre une isolation pendant un bivouac improvisé.

Prix constaté : 99 euros.

Vidéo de présentation mettant en avant mes talents de commercial !!!

Posts les plus consultés de ce blog

Le Trailpinisme.

Courir ne m'intéresse pas ! Plus que mon esprit, mon corps est contre ! Il y a un an, allez savoir pourquoi je propose à mon épouse un petit footing, le premier depuis 18 ans. On part tranquille, et bim après 20 minutes, un claquage !!!! Bref, plus jamais. Néanmoins, le monde mystérieux des trailers m'interroge. Je veux bien comprendre que quelques extra-terrestres s'enquille un Tour du Mont-Blanc en deux dizaines d'heure mais les 2000 autres, ils font comment ?! Ce sont eux, les finishers de la dernière heure, ceux qui ont tout donné, ceux qui descendent la rue Vallot avec les jambes flagellantes, qui m'ont inspiré quand, au milieu des années 2000, j’assistais à l'arrivé de l'UTMB. La barrière horaire est grosso modo placée à 24h, inconsciemment j'additionne les horaires de quelques voies "classiques". Montée au refuge + approche + ascension + retour, à la louche je m'amuse à y ajouter les délais sans emprunter les remontés mécaniques. Ma…

Light, fast et sans cervelle

C'est une nouvelle catégorie dans le monde de l'alpinisme, facilement repérable grâce à leurs tenues tirées à quatre épingles, le sac de 30 litres sur le dos, la Suunto au poignet, les petites chaussures de randonnée à 300 gr et les skis à 800 euros, les formules 1 de la montagne en jette un maximum dans les files d'attente des téléphériques. Des images de Killian et d'Ueli plein les yeux, ils ne sont pas là pour plaisanter, d'ailleurs n'ont ils pas parcouru la Grande Face Nord à la journée, en moins de 9 heures 28 minutes 45 secondes et 30 centièmes !!! Par grand beau temps, sans vent, quand il n'y a qu'à suivre la tranchée laissée par la foule, l'illusion est parfaite : le light'n fast, c'est de la bombe, en plus j'ai eu 35 likes sur mon Facebook, demain c'est sûr je serais sponso'. Mais la montagne est exigeante ; si elle sait laisser sa chance une fois, tous les coups ne seront pas gagnants. Pour tenter d'étre à la haute…

"Le Mont-Blanc interdit" pour les nuls

227 ans que des gens montent au Mont-Blanc.
227 ans pendant lesquels la manière d'atteindre son sommet à été laissé au libre arbitre des prétendants.
En 2012, on vous l'avait annoncé. En 2013 ça se concrétise, et bien oui, "le changement sur le Mont-Blanc, c'est maintenant".

 2 couches pour mieux comprendre !
Le niveau technique "Peu Difficile" de la voie Royale, en condition idéale permet à n'importe quelle personne de bonne constitution d'atteindre le sommet du Mt-Blanc sans rien maîtriser des éléments connus de tout alpiniste averti ( S'encorder et comment correctement le réaliser, glissade et comment l'arrêter,  chute en crevasse et comment en remonter, Mal Aigü des Montagnes et comment percevoir les symptomesr, signes météo et comment les interpréter, brouillard et comment s'orienter, mauvais temps et comment s'en protéger....)
La constatation : beaucoup de monde tente la bosse CE QUI ENTRAÎNE QUE les infrastructures présente…